Eline Berings au sommet du 60 m haies mondial

La coureuse gantoise a réussi le 3e temps de l’année sur 60 m haies en 7.98 au meeting Ifam de Gand. Sur 500 m, Kevin Borlée a dominé son frère Jonathan.

Journaliste au service Sports Temps de lecture: 3 min

Mis sur pied pour mettre les athlètes belges dans les meilleures conditions pour se qualifier pour le prochain Euro en salle de Prague (5-8 mars), le meeting Ifam de Gand n’est pas arrivé à ses fins, ce samedi soir. Pierre Antoine Balhan sur 800 m (1.48.65) et Damien Broothaerts sur 60 m haies (7.75) s’en sont bien rapproché, mais c’est Eline Berings, qui avait déjà réussi le minimum pour le rendez-vous tchèque sur 60 m haies, qui a été la vedette de la soirée.

La Gantoise, qui tourne à plein régime depuis le début de la saison en salle, a largement dominé les haies hautes et s’est imposée en 7.98, le 3e temps mondial (et 2e européen) de la saison, à 6 centièmes de son record de Belgique. Berings, qui est une spécialiste de l’indoor, comme l’indique son titre européen conquis en 2009, a devancé la Norvégienne Isabelle Pedersen (8.02) et Anne Zagré qui, en 8.05, a amélioré son record personnel de 5 centièmes.

« Je suis contente d’avoir amélioré mon record mais je n’accepte pas cette 3e place, a indiqué Zagré. J’ai envie de faire mieux. Ce que je retiens de positif, c’est que j’ai su me battre dans ma tête alors que, physiquement, je ne suis pas encore au top ».

« Je me sens de mieux en mieux, a, de son côté, avoué Berings, qui a amélioré son meilleur temps 2015 de 11 centièmes. Je savais que ce chrono était possible et je pense que si tout se passe bien, je pourrai abaisser mon record cette année. »

Les Borlée satisfaits

L’une des attractions de la soirée était la rentrée des jumeaux Borlée sur un inédit (pour eux) 500 m. Au petit jeu de la confrontation directe sans réelle importance, c’est Kevin qui a eu le dernier mot en 1.01.06 face à Jonathan qui a fini sur ses talons en 1.01.28. « Après 200 m, je n’avais plus de jambes, a reconnu ce dernier, qui remettra ça sur la même distance, samedi à New York. Mais le chrono n’est pas trop mal ».

« C’est chouette de reprendre sans trop de pression, a enchaîné Kevin, également sacré champion de Belgique sur 4 x 200 m avec le White Star. Ma vitesse était très bonne, ma foulée assez efficace. Je vais maintenant me remettre au travail en vue de l’été. Le premier gros objectif, ce sera les Mondiaux de relais, début mai aux Bahamas. »

Plusieurs autres athlètes belges étaient actifs à l’étranger ce samedi. Et c’est de Mondeville, en France, qu’est venu le résultat le plus significatif avec la victoire de Pieter-Jan Hannes sur 3.000 m en 7.49.80, soit le 4e temps européen de la saison et un chrono largement sous le minimum exigé pour Prague (7.54.95). Une performance qui ouvre des perspectives à l’Anversois qui, en tant qu’ancien champion d’Europe espoir sur 1.500 m, pourra faire jouer sa pointe de vitesse en République tchèque.

A Luxembourg, l’autre bonne surprise est venue de Julien Watrin qui a remporté le 400 m en 47.06, à 16 centièmes du temps limite. L’athlète de Dampicourt y a dominé Antoine Gillet, 2e en 47.28.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une