Benoît Jacquot: «Un film n’a de force que s’il trouble»

Après Jean Renoir et Luis Buñuel, le cinéaste signe une nouvelle adaptation du roman d’Octave Mirbeau, «Le journal d’une femme de chambre». L’occasion de revenir avec le réalisateur du récent «Trois cœurs» sur les rapports entre littérature et cinéma et sur l’étrange écho qu’a le livre en ces temps d’intolérance nauséabonde.

Temps de lecture: 1 min

A lire dans le 17h

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une