Electrabel réclame des garanties de l’Etat belge pour prolonger deux de ses centrales nucléaires

Le groupe belge Electrabel, filiale du français GDF Suez, a réclamé mercredi des garanties du gouvernement fédéral belge pour investir dans la prolongation de deux réacteurs nucléaires, rappelant que l’un des deux doit, selon la loi, être mis à l’arrêt dès le 15 février.

La centrale de Doel 1, située près d’Anvers (nord), «sera déconnectée du réseau ce 15 février conformément à la loi», qui «prévoit sa fermeture après 40 ans d’exploitation», rappelle Electrabel dans un communiqué.

Le groupe est en discussion avec le gouvernement fédéral pour prolonger de 10 ans la durée de vie de Doel 1, mais aussi de Doel 2, qui atteindra les 40 ans le 1er décembre.

Sur le même sujet
Lois et règlements