«La régularisation à écarter au maximum»

Temps de lecture: 1 min

Les marcheurs réclament l’instauration d’une procédure de régularisation reposant sur 5 critères (procédure d’asile longue durée, impossibilité de retourner dans le pays d’origine, attaches sociales durables ou projet de contribution socio-économique en Belgique, maladie ou handicap).

Côté politique, l’accord de gouvernement de la suédoise, que le secrétaire d’Etat à la Migration Theo Francken (N-VA) tient à respecter au pied de la lettre, est très clair : « Il n’y aura plus de régularisation collective. La nécessité de régulariser doit être écartée au maximum par la garantie de procédures accélérées et une politique de retour correcte. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une