Nucléaire: le réacteur Doel 1 découplé du réseau

Si le réacteur est en bon état, l’exploitant Electrabel a appliqué la loi qui prévoit la limitation de la durée de vie d’un réacteur à 40 ans.

Temps de lecture: 2 min

Le réacteur nucléaire Doel 1 a été découplé du réseau dimanche soir après 40 ans d’exploitation, comme le prévoit la loi, a confirmé son exploitant Electrabel. Il pourrait être redémarré plus tard cette année, si les négociations en cours entre le gouvernement et Electrabel pour prolonger les deux réacteurs Doel 1 et 2 pour une période de 10 ans aboutissent à un accord et à condition que l’Agence fédérale de contrôle nucléaire donne son feu vert à une telle décision.

Un cadre définit par la législation belge

Doel 1 a été découplé du réseau à 22h42. Il avait été mis en service le 15 février 1975 tandis que son jumeau avait été lancé le 1er décembre de la même année. La législation belge prévoit une limitation de la durée de vie d’un réacteur à 40 ans. Une exception avait été faite pour Tihange 1 en 2013 dont la durée de vie a été prolongée pour 10 ans.

La loi prévoit qu’en Belgique, la durée de vie d’un réacteur nucléaire est limitée à 40 ans. D’un point de vue technique, il n’y a pourtant aucune raison de fermer Doel 1. «La centrale est dans un bon état», avait assuré Electrabel plus tôt cette semaine.

Si Doel 1 et 2 ne devaient pas être prolongés, il faudrait une période de trois à quatre ans avant leur démantèlement total.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une