Problème de logement? Une seule adresse!

BRUXELLES-VILLE En quête d’un logement, d’information ou d’une médiation ? Depuis lundi, la Ville a déployé un service spécialisé pour épauler les locataires mais aussi les propriétaires.

Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

De la quête d’un toit au locataire qui ne paye plus son loyer ne passant par la marche à suivre pour dénoncer un propriétaire véreux, la problématique du logement et ses mille facettes pour autant d’acteurs impliqués ne permet pas toujours de mettre aisément la main sur la bonne clé.

C’est dans cette optique que la Ville de Bruxelles a décidé d’ouvrir une nouvelle adresse, celle du guichet unique inauguré, ce lundi, dans le bâtiment administratif de la place De Brouckère. « Ce point était inscrit dans l’accord de majorité, rappelle Mohamed Ouriaghli (PS) en charge du Logement. Nous travaillons depuis un an sur ce dossier pour lequel il a fallu trouver des fonds et un local. Nous venons d’engager deux équivalents temps-plein et un troisième devrait suivre rapidement pour animer une antenne place Bockstael dans le cadre du contrat de quartier ».

Dont coût 150.000 euros sur base annuelle. « L’idée est à la fois de rassembler les acteurs de terrain mais aussi de centraliser l’information envers le public », entame l’échevin socialiste. Des informations qui sont déjà disponibles aujourd’hui dans les différents services que sont la Régie foncière ou encore le service des propriétés pour ce qui concerne le CPAS mais de manière un peu éparpillée, estime l’échevin. « D’où notre volonté de tout rassembler en un seul lieu ». Au menu : aide à l’inscription sur les listes d’attente, médiation ou accompagnement dans la recherche d’un logement même sur le marché privé. Un relevé de l’offre sur le territoire sera ainsi tenu à jour par la cellule. La palette d’interventions est large et son accès est entièrement gratuit pour le citoyen.

Et le guichet ne s’adresse pas qu’aux seuls locataires. Si un locataire a un problème avec son bailleur, il ne sait pas forcément à qui s’adresser : la police, les services sociaux… « Nous sommes là pour les aider et, le cas échéant si plusieurs dossiers concernent le même bailleur envisager de coordonner une action contre celui-ci. De la même manière, un propriétaire peut obtenir des renseignements quant à la marche à suivre face à un locataire qui ne paie plus ses loyers ou, plus simplement, pour s’y retrouver dans le système lié aux primes de rénovation, qu’elles soient locales ou régionales. »

On l’a dit l’ouverture de ce guichet est également l’occasion de fédérer les forces vives déjà déployées sur le terrain. « Il existe déjà de nombreuses initiatives menées contre certains phénomènes, comme la lutte contre les immeubles laissés à l’abandon ou insalubres ou encore la détection de marchands de sommeil. Qu’elles soient menées par des services publics ou des associations, notre objectif est de mieux coordonner ces actions en rassemblant les différents acteurs de terrain. Avec le guichet qui centralisera les informations, ils auront un outil sur lequel s’appuyer ».

Des tables rondes thématiques sont aussi au menu pour les différentes équipes. La première d’entre elles abordera la problématique des marchands de sommeil.

Lundi et mercredi de 9 à 13h. mardi et vendredi de 9 à 13h et de 14 à 16h30. Place De Brouckère, 4. 02/279.41.11

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une