Deux soldats tchadiens et 117 membres de Boko Haram sont décédés lors de combats

Temps de lecture: 1 min

Deux soldats tchadiens et 117 islamistes ont été tués au cours de violents combats mardi entre armée tchadienne et combattants du groupe islamiste nigérian Boko Haram à Dikwa, dans le nord-est du Nigeria, selon un bilan officiel de l’armée tchadienne communiqué mercredi soir.

Les combats, qui ont duré deux heures, ont fait deux morts et neuf blessés côté tchadien, et 117 morts parmi les membres de Boko Haram, a déclaré à la télévision nationale le chef d’état-major général des armées tchadiennes, Brahim Seïd Mahamat qui s’est rendu sur place à Dikwa mercredi.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une