Europa League: Anderlecht devra faire la différence à Moscou (0-0)

Malgré plusieurs occasions de but, surtout en première période, les Bruxellois se sont vus contraindre au match nul par le Dinamo Moscou, réduit à dix dans le dernier quart d’heure.

Temps de lecture: 3 min

À l’image de Mathieu Valbuena, le Dinamo Moscou peut se montrer satisfait de ce 0-0 arraché sur la pelouse du parc Astrid. « C’est un bon résultat car on a souffert ce soir  », avouait l’ancien Marseillais après la rencontre.

« On est tombé sur une bonne équipe d’Anderlecht. De notre côté, c’était notre premier match depuis pas mal de temps. Mais on a vu que l’on a été solidaires. Même à dix, on a fait preuve de caractère pour ne rien lâcher. Ce sera un tout autre match chez nous  », rajoutait le meneur de jeu arrivé au Dinamo Moscou l’été dernier. Difficile de donner tort à l’international français, tant le Sporting bruxellois a eu les occasions pour, si pas assurer sa qualification, au moins se mettre un peu plus à l’aise avant de s’envoler la semaine prochaine vers Moscou. Mais il n’en est rien : le triple champion de Belgique devra faire la différence sur la pelouse du Dinamo. « On aurait dû mieux faire avec le jeu que l’on a produit, regrettait Steven Defour, sorti à la 67e minute pour préserver ses adducteurs. On devait marquer un, ou même deux buts aujourd’hui. On ne l’a pas fait. On va maintenant essayer de marquer là-bas ».

Disposé en 4-3-3, avec Rolando à la place de Mbemba, et Tielemans de retour dans le onze de base de Hasi, Anderlecht a eu les plus belles occasions de la rencontre. Comme cette tête de Rolando, titulaire pour la première fois depuis son arrivée, dans le temps additionnel de la première période. Dix minutes plus tôt, Acheampong avait déjà contraint Vladimir Gaboulov à la parade. Particulièrement inspiré à l’ombre de Saint-Guidon, le portier russe remettait le couvert sur des têtes successives de Deschacht et Mitrovic (35e). Son vis-à-vis se montrait aussi attentif sur cette frappe de Dzsudzsák, la seule réelle occasion moscovite en première période (38e).

Leur supériorité numérique n’aura pas suffi

Le Sporting n’est pas parvenu à maintenir le même rythme qu’en première période. Cela s’est ressenti dans les échanges, mais aussi surtout dans les tentatives concrètes de prendre l’avantage. Les Mauves ont pourtant disputé le dernier quart d’heure à onze contre dix, après qu’Alexander Büttner se soit vu brandir de la part de Monsieur Zwayer un deuxième carton jaune somme toute sévère – comme le fut le premier d’ailleurs. Leya Iseka, puis Kabasele, sont entrés à ce moment-là pour apporter de la fraîcheur sur le front de l’attaque. C’est finalement Mitrovic qui eut le ballon du 1-0 au bout du pied. Mais à l’image de ses tentatives précédentes, le Serbe a buté sur le portier russe du Dinamo Moscou. Après ce 0-0 qui ne fait pas forcément leurs affaires, les Anderlechtois devront arracher leur qualification pour les huitièmes de finale de cette Europa League jeudi prochain sur la pelouse de l’Arena Khimki.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une