La Tanzanie doit mettre fin aux violences contre les albinos

Temps de lecture: 1 min

Le Haut commissaire aux droits de l’Homme pour les Nations unies a sévèrement condamné jeudi le meurtre et la mutilation d’un bébé albinos en Tanzanie, exigeant des autorités locales qu’elles protègent les personnes ayant cette particularité.

Le bébé de 18 mois avait été enlevé par des hommes armés de machettes ayant pénétré de nuit à son domicile dans la nuit de samedi à dimanche, dans le nord de la Tanzanie, qui ont grièvement blessé la mère.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une