Nucléaire: des fissures de 18 centimètres à Doel 3

Ce mercredi devant la sous-commission sécurité nucléaire, le directeur « nucléaire » d’Electrabel, Wim de Clercq, a donné de nouveaux chiffres concernant les défauts présents dans l’acier des cuves des centrales de Doel 3 et Tihange 2. On parle maintenant de défauts maximum de 18 centimètres à Doel et de 15 centimètres à Tihange.

Pour rappel, après avoir révélé que le nombre de défauts était plus important qu’annoncé, Le Soir révélait ce week-end que leur taille avait également été revue à la hausse, mais on évoquait alors des microfissures de 9 centimètres maximum pour Doel 3. L’augmentation de ces chiffres est due, a dit Wim De Clercq, au fait que lorsque des défauts se trouvent à proximité les uns des autres, ils sont considérés comme un seul et même défaut.

Plusieurs parlementaires ont déploré le manque de transparence sur ce dossier et réclamé des explications de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire et du ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA).

Voir la suite des débats ci-dessous. (Cliquez ici pour les mobiles)

Sur le même sujet
Politique