Prise d’otages du supermarché casher: ce que révèle la vidéo filmée par Coulibaly

Le vendredi 9 janvier 2015, Amedy Coulibaly a enregistré sa prise d’otages au supermarché casher de Vincennes avec une caméra GoPro.

Les sept premières minutes ont été filmées et l’Obs a pu avoir accès à la retranscription.

« Levez-vous où j’vais vous allumer »

« Venez tous ici, ou sinon j’les tue tous ! ». Il est 13 heures, Amedy Coulibaly vient de faire irruption dans le magasin juif. À sa veste, il a accroché une caméra GoPro.

« Personne bouge ! », s’énerve Coulibaly qui menace les clients de les tuer s’ils n’obéissent pas à ses ordres. « Levez-vous où j’vais vous allumer ! ». Il empoigne un client et lui demande son nom. Et l’exécute froidement sous les yeux des autres otages.

« Vous avez pas compris, hein ? Vous êtes de quelle origine ? », demande-t-il. « Juif », répond un otage. «  Eh bah voilà, vous savez pourquoi j’suis là alors ! Allahou akbar ! ».

Un otage tente alors d’expliquer qu’ils n’ont rien fait. « Vous faites rien ? Vous ne financez pas ? ». À une jeune femme qui lui demande de sortir pour aller chercher son enfant resté dans la voiture, il répond de ne pas s’inquiéter. Et d’ailleurs, lui ne tue pas les femmes : « Est-ce que j’ai tué une femme ? J’ai pas tué de femmes pour l’moment ! Pour l’moment, j’suis pas comme vous ! », hurle alors Amedy Coulibaly.

Des contacts sonores avec BFMTV

Lors de cette même prise d’otages, la chaîne BFMTV avait été en contact téléphonique avec Amedy Coulibaly avant qu’il ne soit tué dans l’assaut des forces de l’ordre. Dans cet entretien, le preneur d’otage se revendique de l’État islamique et dit avoir synchronisé son attaque avec les frères Kouachi, auteurs de l’attaque de Charlie Hebdo.

Sur le même sujet
Police et justice