Accueil

Bruxelles renonce au projet de parking sous la place du Jeu de Balle

Les plus de deux tonnes interdits de stationnement.

Temps de lecture: 3 min

O n a gaaagné ! » Ils ne cachaient pas leur joie, les deux militants marolliens avertis on ne sait comment de la conférence de presse du bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) jeudi midi au commissariat de la rue de l’Hectolitre, face au Marché aux puces. En quête d’informations à chaud auprès des journalistes qui quittaient les lieux, ils avaient rapidement compris le message des autorités : le projet de parking souterrain de la place du Jeu de Balle est… enterré.

Même s’ils semblaient en même temps quelque peu amers en raison du choix du bourgmestre d’annoncer la nouvelle aux côtés de représentants du Comité général d’action des Marolles (CGAM), Anne-Marie Appelmans et Jacques Van Der Biest – la face obscure de la compétition entre actions militantes, peut-être –, ils n’en paraissaient toutefois pas moins soulagés. Comme le seront sans doute les quelque 23.000 signataires d’une pétition qui réclamait l’abandon du projet. « Mais le combat n’est pas terminé, ont-ils averti. Il reste trois projets de parkings à empêcher. »

C’est au commissaire de quartier Johan De Wachter qu’Yvan Mayeur, a-t-il raconté, a demandé de lui faire une proposition alternative au parking souterrain pour trouver une solution aux problèmes de stationnement dans les environs du Jeu de Balle. Et la solution proposée a conquis le collège de la Ville : les quelque 80 camionnettes des échoppiers qui vendent leur marchandise 7 jours sur 7 au marché aux puces disposeront d’un parking réservé boulevard de Waterloo, depuis la place Louise environ jusqu’à la rue de la Prévoyance. Un système sera mis en place de façon à ce que les marchands reçoivent leur réservation de parking en même temps que celle de leur emplacement sur la place. Mais par ailleurs, plus aucun véhicule de plus de deux tonnes ne sera autorisé à stationner dans les Marolles.

Les automobilistes, du quartier comme extérieurs, ne seront pas oubliés pour autant. Au bout de la rue Blaes, du côté de la place de la Chapelle, le bourgmestre a annoncé qu’un parking serait aménagé dans l’avenir, à la demande des commerçants de la zone. Où précisément ? Yvan Mayeur n’a pas souhaité en dire davantage, indiquant que le projet n’était pas encore assez avancé, mais précisant qu’il s’agissait d’un espace disponible non-exploité.

Sur le plan politique, le bourgmestre a assuré qu’il travaillait en bonne entente avec son échevine de la Mobilité Els Ampe (Open VLD). Les observateurs qui avaient échafaudé l’hypothèse selon laquelle le plan de mobilité de la Ville consistait en un compromis entre les partis de coalition (le piétonnier pour les rouges, les parkings pour les bleus) resteront sur leur faim. Du côté de l’opposition, Ecolo-Groen et le CDH se sont réjouis de l’abandon du projet.

Le 14 mars prochain, le Jeu de Balle célébrera le 140e anniversaire de l’installation des puces sur la place. Les Marolliens auront une raison de plus de faire la fête.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une