Bpost supprime plus de 320 équivalents temps plein

La direction de bpost a annoncé jeudi matin son intention de supprimer 322 ou 323 fonctions au sein de ses services centraux d’ici 2016, a informé la CSC Transcom. L’information a été confirmée par la direction. L’annonce a été faite au cours d’une commission paritaire. C’est la première fois que bpost marque son intention de procéder à un licenciement collectif, a également confirmé la direction. Les négociations autour du plan social vont débuter.

Quelque 913 travailleurs de bpost, des cadres et des employés, sont concernés par le plan alpha. Leur fonction disparaîtra tandis que de nouvelles fonctions seront par ailleurs créées. Quelque 320 fonctions seront supprimées. On ne peut toutefois estimer à ce stade le nombre de travailleurs qui seront licenciés, met en garde la direction. Les statutaires conserveront leur emploi. Les contractuels pourront eux postuler pour de nouveaux postes, partir à la retraite ou seront licenciés.

La CSC craint des suppressions de postes supplémentaires

Selon la direction, le nombre d’emplois supprimés sera inférieur à 320. Le syndicat chrétien craint quant à lui que ce nombre soit largement supérieur.

La direction reconnaît que le nombre de contractuels concernés est important et que bon nombre d’entre eux sont trop jeunes pour partir à la retraite, d’où son intention de licencier. La société bpost précise qu’elle supprime chaque année, depuis douze ans, entre 800 et 1.200 équivalents temps plein, sans avoir procédé jusqu’à présent à des licenciements collectifs.

Sur le même sujet
Emploi