Devenir proprio? Simple comme bonjour…

Un livre qui vient de sortir permet d’y voir clair en matière d’accès au logement. Rencontre avec son auteur, Laurent Degrave.

Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 3 min

Vous avez toujours rêvé de devenir propriétaire mais vous ne savez pas par quel bout entreprendre les démarches ? Ne stressez plus, Laurent Degraeve vous prend la main. Dans son livre intitulé Devenir propriétaire en Belgique, comment faire ?, ce spécialiste du courtage vous emmène dans les dédales, parfois sinueux, de ce vaste labyrinthe que constitue l’acquisition d’un bien immobilier.

Premier point à signaler : le livre se veut avant tout didactique. « Normal, confie l’auteur lors d’une séance de dédicaces à Waterloo, je ne suis pas juriste et il s’agit d’un sujet assez rébarbatif pour beaucoup. Je reçois régulièrement des gens qui ne savent pas comment s’y prendre. D’où l’idée de ce livre qui, à ma grande surprise, n’existait pas en Belgique. »

Puisque les aspects juridiques sont nombreux dans une matière comme l’immobilier, Laurent Degraeve a tenu à faire relire et approuver ses feuilles par un notaire. Fort de son expérience de plus de 20 années dans le domaine du crédit (il dirige le bureau de courtage en assurances et en placements et crédits Solufinance à Waterloo), l’auteur a vu défiler un grand nombre de personnes, et donc de problèmes. Des histoires parfois cruelles, drôles, tordues ou simplement empreintes d’une grande naïveté, il peut en raconter à la pelle, ce qu’il ne se prive pas de faire dans un ouvrage teinté d’humour. « Aujourd’hui, les gens ont davantage peur de devenir propriétaire, résume-t-il. Il est vrai qu’il est devenu très difficile d’obtenir un prêt alors qu’avant, les banques prêtaient parfois jusqu’à 125 % de la valeur d’un bien. »

Les banques sont évidemment pointées du doigt, elles qui réfléchissent à deux, dix, vingt, cent fois avant de prêter. « Depuis 2003, elles savent qu’elles peuvent être tenues responsables des crédits qu’elles octroient et ont donc peur d’être condamnées, explique le courtier. Par ailleurs, en raison notamment des taux d’intérêt extrêmement bas, leurs marges bénéficiaires sont devenues de plus en plus faibles. Enfin, il y a un problème de funding en Belgique : il n’y a pas énormément d’argent sur le marché belge avec pour conséquence que les banques ont davantage tendance à prêter aux gens qui leur semblent être le plus capables de rembourser. »

Si l’on ajoute à cela le très grand nombre de refinancements et de rachats de crédits hypothécaires auxquels les banques doivent faire face depuis plusieurs années, on tient toutes les explications de leur extrême frilosité.

Malgré cela, Laurent Degraeve veut lancer un message d’optimisme. « Il est encore possible d’acheter en Belgique de nos jours, dit-il ainsi. Mais il faut avoir toutes les armes en mains pour réussir. Dans mon livre, j’explique les différentes démarches pour accéder à la propriété car il est plus malin de payer tous les mois pour un bien qui nous appartient plutôt que de verser des mensualités à une personne que l’on ne connaît pas, à savoir son propriétaire. »

Au fil des 337 pages de l’ouvrage, l’auteur passe à peu près tout en revue avec, à chaque fois – et c’est là l’intérêt principal du livre – des réponses simples à des questions parfois épineuses : c’est quoi une vente de gré à gré, une vente publique, un notaire, les différents types de baux, un expert, l’assurance incendie, la clause de tontine, la performance énergétique des bâtiments ? « Ce bouquin, j’ai mis un an à l’écrire mais il rassemble vingt ans d’expérience, conclut Laurent Degraeve. L’immobilier est une thématique qui intéresse tout le monde… »

Tiré à 2.000 exemplaires, uniquement en français, le livre est déjà en librairie. Laurent Degraeve tiendra une conférence à Batibouw le jeudi 26 février, jour d’ouverture du salon pour les professionnels.

« Devenir propriétaire en Belgique, comment faire ? », par Laurent Degraeve, éditions La boîte à Pandore, 337 pages, 18,90 euros.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une