Namur remporte le 1er concours inter-écoles belges de sommellerie

Organisé par le Syndicat des appellations Bordeaux et Bordeaux Supérieur, en partenariat avec Business France (nouveau nom d’Ubifrance), ce concours a en réalité déjà eu lieu l’an dernier, mais uniquement avec les écoles néerlandophones. Cette fois, l’épreuve confrontait les écoles des deux régions, soit les établissements d’Ath, Fleurus, Marcinelle, Namur, Bruges et Leuven.

Les candidats ont présenté cinq épreuves sous l’œil averti d’un jury professionnel : une dégustation à l’aveugle d’un vin de Bordeaux, la présentation d’un court film réalisé avec un smartphone sur le thème de Bordeaux, un accord mets/vins, le service d’un vin et une question-joker.

Et le jury a tranché : Sophie van de Putte (18 ans) et Thomas Lacroix (20 ans), tous deux élèves en septième année à l’École hôtelière provinciale de Namur ont remporté l’épreuve, devant les étudiants de Ter Groene Poort à Bruges (l’école qui avait remporté le concours de l’an dernier) et l’Institut Notre-Dame de Fleurus.

Lors de la proclamation ce lundi soir en présence de l’ambassadeur de France en Belgique, M. Valero, les deux étudiants ne cachaient pas leur joie :« C’est un dénouement heureux, et surtout l’aboutissement d’un travail collectif mené avec l’ensemble de notre classe. Nous avons essayé d’aborder les épreuves de la manière la plus conviviale possible, ce fut surtout un moment de plaisir » . Et leur professeur, Charles Etenalle de confirmer : « Pour faire ce métier, il faut être avant tout passionné, une condition indispensable pour progresser et apprendre même si l’on n’a pas trop d’aptitudes à la mémorisation. Nous ne voulons surtout pas faire de nos élèves des bêtes de concours. ».

Pour Marc Medeville, Vice-Président du Syndicat AOC Bordeaux & Bordeaux Supérieur, « cet événement nous permet d’apprécier la motivation des jeunes, de créer une émulation entre les écoles dont les élèves confrontent leurs connaissances. Mais notre objectif premier est surtout de faire se rencontrer tous ces jeunes sommeliers pour qu’ils se connaissent et se créent un réseau. Dans le jury, il y avait plusieurs sommeliers primés qui avaient moins de 30 ans, c’est un exemple pour eux. Puis, pour ceux qui vont gagner, ce sera aussi une ligne de plus déjà dans le CV, c’est important pour l’avenir. ».

Les lauréats ont reçu une dotation de vins de Bordeaux & Bordeaux Supérieur pour leur école et leur mini-vidéo sera mise en ligne sur le site Planète Bordeaux.