S'identifier S'abonner

Les Enfoirés: la polémique continue

La polémique ne cesse de gonfler autour de la chanson « Toute la vie », le nouvel hymne des Enfoirés. Les jeunes et les « vieux » ne sont pas d’accord sur le sens à donner au titre.

Par la rédaction

Temps de lecture: 3 min

Des jeunes en détresse hurlant « Vous aviez tout : liberté, plein emploi. Nous, c’est le chômage, violence et sida. » Les « vieux » leur répondent : « Tout ce qu’on a, il a fallu le gagner, à vous de jouer, mais faudrait vous bouger. » Des paroles qui ne passent pas auprès des jeunes internautes, qui apprécient fort peu cette leçon de morale d’artistes nantis. Alors les Enfoirés sont-ils vraiment des… enfoirés ?

Jean-Jacques Goldman se défend

L’auteur du titre controversé a voulu calmer le jeu dans un communiqué de presse. « C’est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l’état du monde qu’elles leur laissent. (…) Les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu’ils feront mieux » a déclaré Jean-Jacques Goldman.

Bisbille chez les Enfoirés ?

Certains Enfoirés ont tenu à se démarquer de la position officielle. Jean-Louis Aubert s’est exprimé sur Europe 1 en affirmant qu’il trouvait la chanson très paternaliste. « Moi, je ne pourrais pas chanter ça… » Mais il n’est pas le seul Enfoiré à se désolidariser de la troupe. Emmanuel Moire en a remis une couche. « On a le droit de ne pas aimer la chanson. Cette année, je ne l’aime pas. On a le droit de ne pas aimer tous les artistes des Enfoirés. J’en aime beaucoup mais pas tous. (…) Mais faut-il vomir sa haine pour autant ? »

Marc Lavoine et Lââm à la rescousse !

Les autres artistes de la troupe ont décidé de défendre le titre jusqu’au bout. Marc Lavoine s’est exprimé sur son compte Facebook. D’après le chanteur, « accuser Jean-Jacques Goldman d’être réactionnaire, c’est aussi vouloir empêcher un artiste de jouer avec ses mots pour tenir à distance les maux qui nous gangrènent. (…) Aujourd’hui plus encore, je me sens un Enfoiré. » De son côté, Lââm a poussé un coup de gueule plus violent. L’interprète de « Petite soeur » a publié une dizaine de tweets en défendant l’hymne et les Enfoirés.

L’artiste a conclu ses tweets par une formule choc : « En tout cas je suis triste pour nos jeunes en France. Si j’étais milliardaire, j’aiderais les étudiants qui galèrent. Je pense souvent à eux. » Fin de la polémique ? On en doute.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Bons plans Comparateur Guide d'achat Codes promos Belgique Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP