Dix tendances à retenir de la semaine de la mode à Milan

La semaine de la mode à Milan passe le relais à Paris, après le défilé des collections automne-hiver 2015 qui ont révélé le renouveau des grandes maisons et le talent des jeunes créateurs, résumés en dix tendances.

Le chic chambre à coucher

Lors du défilé le plus chaud de la saison, le nouveau styliste de la maison Gucci, Alessandro Michele, a stupéfait les accros de la mode en présentant des pantoufles semblant sortir tout droit du placard de Chewbacca, héros de la saga « La guerre des étoiles ».

Les mamans sexy

Domenico Dolce et Stefano Gabbana n'ont aucune honte à le dire, ils adorent leurs mères. Du coup, la collection Dolce&Gabbana n'a pas hésité à afficher la maternité sous toutes ses formes, y compris les plus rondes chez certains modèles, ou à grands renforts de « I love you mamma » (je t'aime maman) affichés sur leurs créations. Plusieurs mannequins ont également défilé avec leurs propres enfants, y compris des nouveau-nés.

Les cuissardes

Au-dessus des genoux ou frôlant presque l'entrejambe, les cuissardes ont fait leur apparition chez Alberta Ferretti (en noir), Emilio Pucci (en noir et blanc), Elisabetta Franchi (en bleu), Versace (en vert, rouge et orange), MSGM (orange) et Moschino (en synthétique orange et bleu avec pompons en argent).

Jambe de bois

DSquared2 a relancé le look pirate des Caraïbes avec des pantalons bouffant au niveau des cuisses, se rétrécissant pour n'être plus qu'une simple ligne de tissu à mi-mollet, pendant qu'Armani optait pour une version plus sage en gris et bleu marine.

Mais le plat de résistance du roi Giorgio a sans conteste été le style pirate façon panta-jupe hybride, où les basques d'une jupe portefeuille viennent s'accrocher sur les côtés au niveau des genoux ne formant plus qu'un avec les jambes du pantalon.

Poitrines

Dévoilées, exposées, ou suggérées, les poitrines ont fait sensation cette semaine à Milan. Aux petites étoiles colorées sur les pointes de sein chez Blumarine, Marco De Vincenzo a préféré de petits glands noirs et blancs. Gucci a quant à lui choisi de les dévoiler franchement en les habillant à peine de hauts transparents façon filets de pêche, Emilio Pucci les montrant quant à lui derrière des rubans noirs les révélant par petites touches.

Patchwork

En cuir, daim ou fourrure chez Fendi, sous forme de manteaux de soie chez Etro, dans de nouvelles dimensions pour MSGM sous la forme de manteaux de fourrure faits de pièces noires, orange ou jaunes, aucun de ces patchworks n'a toutefois atteint l'excentricité d'Antonio Marras pour la marque I'm Isola Marras, qui a cousu ensemble des pièces de tissu écossais rouge dépareillées et façon empreintes de cerf au ton vert.

Le noir

Il est de retour, chez Armani comme chez Salvatore Ferregamo, Emilio Pucci, Jil Sander, Roberto Cavalli, Ter et Bantine, Fatima Val et beaucoup d'autres, que ce soit en blousons de cuir, pantalons, jupes de soirée ou mini-jupes en velours.

Les couleurs acidulées

Des roses bonbons, des bleus délavés ou des jaunes pastel chez Moschino, MSGM ou d'autres, les couleurs acidulées ont battu tous les records chez Prada, avec une collection à faire saliver, faites de vêtements pour « baby dolls » du futur aux couleurs pastel.

Les collants

Retour triomphal des collants chez Dolce&Gabbana et Versace. Les deux maisons défendant une version affichant leur logo respectif, tout comme chez Bottega Veneta, Fay and smaller, ou encore de nouvelles maisons comme Au Jour Le Jour.

Le look garçon boudeur

Le défilé Grinko a sans conteste été un concours du modèle ayant l'air le plus renfrogné avec des mannequins portant des t-shirts bien trop grands sur des pantalons baggy, ou déchirés, le tout avec chapeaux façon chasseurs de grand gibier, masquant un air boudeur.

Sur le même sujet
ModeTextileMilanParis