Luc Joris démissionne de tous ses mandats publics

L’homme est décrit comme un conseiller « proche » du président du PS Elio Di Rupo.

Temps de lecture: 1 min

Luc Joris, administrateur étiqueté PS de plusieurs sociétés publiques, a renoncé à ces mandats, rapporte mardi le quotidien « L’Echo ». Selon des informations révélées par le « Soir Mag », l’homme qui siégeait ou avait siégé à la SNCB, à la Sogepa ou encore à la FN Herstal (société privée aux mains de la Région wallonne) détenait également une société au Grand-Duché de Luxembourg qui proposait conseils et consultance en matière financière.

La porte-parole du PS a confirmé la démission des mandats publics, en précisant que le président du parti, Elio Di Rupo, n’était pas au courant de l’existence de cette société luxembourgeoise. Joris a choisi de démissionner pour des raisons personnelles, a-t-elle ajouté. Il n’était par ailleurs pas membre du PS.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une