Condamnée, Anne-Marie Lizin se dit «victime d’une erreur judiciaire»

L’ex-bourgmestre de Huy va se pourvoir en cassation.

Temps de lecture: 1 min

Condamnée jeudi matin par la cour d’appel de Liège dans le cadre de l’affaire des tracts électoraux, l’ancienne bourgmestre de Huy et ex-présidente du Sénat Anne-Marie Lizin a annoncé à l’agence Belga qu’elle allait introduire un pourvoi en cassation.

L’ancienne bourgmestre de Huy, actuellement en voyage à l’étranger, se dit « victime d’une erreur judiciaire assez grave pour laquelle nous allons en cassation », a-t-elle annoncé par téléphone à l’agence Belga. « Le point de départ de cette affaire est un faux témoignage qui a été plusieurs fois exposé et qui n’a jamais fait l’objet d’une enquête », a-t-elle ajouté.

Elle pourra continuer à siéger au conseil communal

L’ancienne bourgmestre, condamnée dans l’affaire des tracts électoraux à un an de prison avec sursis, à une amende de 1.100 euros et à cinq ans d’inéligibilité, ne fera aucun autre commentaire que celui transmis à l’agence Belga, a ajouté Anne-Marie Lizin.

Le pourvoi en cassation qu’elle introduira prochainement aura un effet suspensif. L’ex-bourgmestre continuera donc de siéger comme conseillère communale au sein de l’opposition « Pour Huy ». Sa condamnation a cinq ans d’inéligibilité est aussi suspendue.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une