Basket : les Montois ont étouffé les Spirous (61-75)

Mons a fait la différence dans un 3e quart-temps unique.

Temps de lecture: 2 min

Après un bon départ de Spirous précis au shoot, Mons haussait le ton en défense et alternait options à distance (Nichols) et accélérations signées Battle pour signer un 0-10 bien tassé (5-10). Bostic éteignait l’incendie et le match était lancé, avec beaucoup d’intensité et un panier « on the buzzer » de Schwartz (l’ancien Montois) pour remettre Charleroi dans le coup (16-18, 10e). Avec un Bostic toujours efficace, et surtout une connexion Massot-Schwartz qui fonctionnait à merveille, le Spirou repassait devant ; mais les intérieurs visiteurs avaient du répondant (26-27). Zone montoise, pressing « tout terrain » carolo : les coachs opéraient quelques changements défensifs avec une certaine réussite, puisque les attaques connaissaient un coup d’arrêt. Et c’est en transition que Lasisi faisait 30-33 à la pause.

Au retour des vestiaires, Cage détruisait à lui seul le secteur intérieur local, ce qui donnait confiance à ses shooteurs, Nichols et Smith. Une aisance offensive qui contrastait avec le manque de réussite de Bostic ou Enobakhare. Le Spirou muet, Mons filait à 35-47 à la 15e, bien loin de sa déroute ostendaise le week-end précédent, ou de son « non-match » au Spiroudôme en décembre (43 points inscrits…) : 35-51. A l’image d’un Love déchaîné, les « Renards », affichaient une agressivité qui leur a souvent fait défaut cette saison, face à laquelle seul Dowdell, absolument parfait en attaque, parvenait à répondre (43-59, 30e).

Jacques Stas devait aussi composer avec les nombreuses fautes qui s’abattaient sur ses troupes, alors que, à défaut d’être bons à distance, les visiteurs se montraient précis aux lancers francs. La barre des 20 points d’écart était atteinte à la 34e (64-44), mais Dowdell (dunk) et Schwartz (x3) exploitaient à merveille les soudaines pertes de balles montoises. Charleroi était passé en défense de zone, face à laquelle BMH peine régulièrement (55-69). De quoi, avec le jusqu’au-boutisme de Collins et Dowdell, réduire l’écart, mais guère revendiquer la victoire. Ces derniers devaient cependant déplorer la blessure (à l’arrière de la cuisse) d’un de leurs héros du soir, Justin Cage, en fin de match suite à une glissade.

La feuille de match

Charleroi : 15/39 à 2 ; 8/21 à 3 ; 7 lf sur 9 ; 28 rbds ; 12 ass ; 25 f. – FRANCIS 0-2, COLLINS 3-5, Schwartz 6-8, Massot 2-0, Enobakhare, MUKUBU 0-3, BOSTIC 6-0, DOWDELL 11-13, Hatcher 2-0 – Mons : 27/40 à 2 ; 8/21 à 3 ; 12 lf sur 19 ; 31 rbds ; 4 ass ; 17 f. – Bosco 0-2, SMITH 6-7, LOVE 2-6, CAGE 0-8, keen 9-2, BATTLE 8-5, Comblez (-), NICHOLS 6-12, Lasisi 2-0.

Quarts-temps : 16-18, 14-15, 13-26, 18-16.

Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    Sur le même sujet La UneLe fil info

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une