La reine Mathilde au Soir: «La Journée de la femme reste importante»

En mission à Washington, la Reine a donné une interview au Soir. Morceaux choisis d’un entretien à découvrir dans notre supplément spécial « L’égalité, c’est pour quand ? »

Editorialiste en chef Temps de lecture: 2 min

En déplacement pour évoquer les droits des adolescentes, la Reine a été reçue par le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, et la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.

Sa mission : attirer l’attention. «  Je veux attirer l’attention sur les femmes et les filles dans les conflits armés. Il est tellement important de donner une voix à toutes les femmes et jeunes filles qui sont terriblement vulnérables dans les conflits. Mais elles continuent à rêver ».

Il y a des femmes qui ont été vos icônes ?

« Ce qui m’a le plus frappée, ce sont toujours les rencontres sur le terrain. Même avant mon mariage. Je partais sac à dos et dans ces voyages en Asie ou en Amérique latine notamment, j’ai rencontré des femmes avec une force incroyable. Même maintenant, lors de mes voyages au Mali ou au Niger, toutes ces femmes sont formidables. Pas parce qu’elles ont de grands noms, connus, mais les témoignages uniques de ces femmes, qui ont vécu des choses si terribles, vous donnent des énergies positives. »

Que faire pour poursuivre cette conscientisation ?

« Il faut continuer, pas à pas. Aller dans les pays, continuer à parler de la problématique, ne pas se taire. La Journée de la femme reste importante. Vu ce qui se produit chaque jour encore aujourd’hui, la défense de la femme est encore extrêmement nécessaire. Cela ne se fera pas en une fois. »

Et pour les jeunes générations ?

« J’ai donné le livre de Malala (la jeune Afghane Prix Nobel de la paix, NDLR)à ma fille. J’ai été très surprise de sa réaction : quel message ! Elle ne voyait pas Malala comme une victime, mais comme une battante. »

Vous avez ici un rôle politique, car la défense des femmes fait partie du programme du gouvernement. Les lois, comme les quotas, font changer les choses ?

« Je ne peux pas répondre à des questions politiques. Mais je pense très important d’encourager les femmes à jouer un rôle dans l’économie. J’ai toujours eu un grand plaisir à rencontrer des femmes chefs d’entreprise lors de missions, à les encourager. Je poursuivrai dans les limites de mon possible. »

>>> Lire la suite de l’interview exclusive de la reine Mathilde : « Je veux donner une voix à ces femmes » (abonnés)

>>> L’égalité, c’est pour quand ? Notre supplément spécial de 10 pages à découvrir en PDF

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une