Libération d’une Américaine enlevée en février au Nigeria

Temps de lecture: 1 min

Une Américaine enlevée par des hommes armés et masqués dans le centre du Nigeria en février a été libérée vendredi et remise à des responsables du gouvernement des Etats-Unis, a annoncé la police à l’AFP. Phyllis Sortor, 71 ans, missionnaire de l’Eglise méthodiste libre, avait été kidnappée le 23 février à Emiworo, un village de l’Etat nigérian de Kogi.

Le chef de la police de Kogi, Adeyemi Ogunjemilusi, a précisé que Phyllis Sortor avait été abandonnée par ses ravisseurs dans la brousse près du village d’Eru et qu’elle avait alerté les villageois. La police a alors déployé des effectifs dans la zone et a conduit l’Américaine à Lokoja, la capitale de l’Etat de Kogi.

Un journaliste de l’AFP qui a assisté à Lokoja à la remise de la missionnaire à des responsables américains a constaté qu’elle ne présentait pas de signes de mauvais traitements.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une