Syrie: l’Etat islamique lance une nouvelle offensive contre les combattants kurdes

Les djihadistes visent la ville stratégique de Tall Tamer.

Temps de lecture: 2 min

Le groupe Etat islamique a lancé samedi une violente offensive pour prendre le contrôle d’une localité stratégique de la province syrienne de Hassaké (nord-est), tenue par les combattants kurdes, selon une ONG.

« L’Etat islamique a avancé dans certains secteurs périphériques de Tall Tamer  », à environ 40 km au sud de la frontière turque, a affirmé à l’AFP le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane. Mais « les combattants kurdes épaulés par la milice chrétienne assyrienne les ont repoussés à Tall Nasri  », au sud de Tall Tamer, tuant huit djihadistes, selon Rami Abdel Rahmane. Deux civils ont été tués à Tall Tamer par des bombardements de l’État islamique, a-t-il ajouté.

S’ils prennent Tall Tamer, les djihadistes s’ouvrent un corridor pour rejoindre la frontière irakienne à partir de la province d’Alep (nord), puis Mossoul, deuxième ville d’Irak qu’ils contrôlent depuis juin. Depuis le début de l’offensive djihadiste contre la province de Hassaké, le 23 février, l’État islamique a pris le contrôle d’au moins 10 villages autour de Tall Tamer.

«  C’est la plus violente offensive contre cette ville depuis longtemps  », a-t-il dit à l’AFP. Par ailleurs, 26 djihadistes de l’Etat islamique, dont deux commandants, ont été tués dans plusieurs raids de l’aviation du régime dans la province de Hama, au centre du pays, selon l’OSDH.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une