Goldman veut arrêter les «Enfoirés»

Le chanteur évoque son envie de « s’effacer petit à petit », 25 ans après la création de l’émission.

Temps de lecture: 2 min

Jean-Jacques Goldman, grand organisateur du rendez-vous musical annuel des Enfoirés visant à recueillir des fonds pour les « Restos du Coeur », évoque son envie de « s’effacer petit à petit » et de passer le relais aux artistes plus jeunes, dans un reportage diffusé samedi sur TF1.

Le nouveau spectacle des Enfoirés, enregistré en janvier à Montpellier, sera diffusé vendredi 13 mars sur TF1 et vendu à partir du lendemain en DVD et CD comme tous les ans. L’an dernier, les Enfoirés ont rapporté aux Restos fondés par Coluche près de 23 millions d’euros, soit 12,5 % d’un budget, déficitaire de 7 millions d’euros après avoir servi 130 millions de repas à un million de personnes.

« Cette émission a 25 ans. Ceux qui font ça depuis le début, maintenant, ils ont entre 60 et 65 ans. Le grand chantier, c’est de préparer l’avenir, c’est-à-dire d’impliquer les nouveaux, non pas uniquement sur le plan de la participation, mais aussi celui de la conception et de nous effacer petit à petit », explique « JJG », 63 ans, dans ce reportage tourné pendant l’enregistrement du spectacle en janvier.

« C’est ce qu’on est en train de faire, en particulier cette année : il y a des tableaux qui sont pris en charge entièrement par des nouveaux. On va voir si le miracle continue », ajoute celui qui avait composé en 1986 l’hymne des « Restos » (« Aujourd’hui, on n’a plus le droit/Ni d’avoir faim, ni d’avoir froid »).

Cet entretien a été enregistré avant le début de la polémique née des paroles de la chanson « Toute la vie », qui a valu à Goldman de faire une réapparition médiatique, après 15 ans de silence, ce mercredi dans une séquence humoristique du « Petit Journal » de Canal Plus.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une