Pas de don, mais un placement d’épargne

Terre-en-vue collecte de l’épargne citoyenne pour acheter des terres et ensuite les louer aux agriculteurs désireux de travailler en bio et à petite échelle.

« Dans le cadre des frères Jacquemart, les héritiers risquent de vendre les terres qu’ils cultivent d’ici le mois de juin. Pour acheter leurs 15 hectares, on doit réunir 250.000 euros, frais de notaire inclus. 41 coopérateurs ont déjà acheté des parts, mais il en faut beaucoup plus encore », explique Zoé Gallez, juriste à Terre-en-vue.

Concrètement, une part de terrain agricole vaut 100 euros. Il ne s’agit pas d’un don, mais d’un placement d’épargne à un taux de 0 %. Le citoyen peut récupérer sa mise quand il le souhaite. « Les citoyens soucieux de leur alimentation doivent se mouiller pour faire changer les choses. »

L.T.