Cours philosophiques: Demotte souhaite que le débat soit tranché pour la prochaine rentrée

Temps de lecture: 1 min

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, a pris acte de l’arrêt de la Cour constitutionnelle rendu jeudi à propos des cours philosophiques dans l’enseignement officiel. Il souhaite que la question puisse être tranchée pour la prochaine rentrée scolaire. Les services juridiques de l’administration de la Fédération Wallonie-Bruxelles se pencheront dans les prochains jours sur les conséquences juridiques de l’arrêt, notamment sur le Pacte scolaire.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une