S'identifier S'abonner

SNCB: le trafic toujours perturbé à Mons, Tournai et Charleroi (carte interactive)

Un retour à la normale est prévu pour mardi matin.

Par la rédaction

Temps de lecture: 2 min

Des accompagnateurs de trains d’Ath, Tournai, Mons, Saint-Ghislain et La Louvière-Sud ont débrayé lundi matin à la suite de l’agression de quatre de leurs collègues samedi en gare de Mouscron. La SNCB et les organisations syndicales ont organisé une réunion paritaire du groupe anti-agression. Une série de mesures ont été décidées, dont un renforcement des équipes Securail et une prise de contact avec le procureur du Roi.

Selon la porte-parole de la SNCB, une ligne sur trois voire une ligne sur deux en direction de la province de Hainaut pourrait encore être supprimée ce lundi soir.

La vidéo sur mobile

Qui est concerné par l’arrêt de travail ?

L’arrêt de travail observé par les accompagnateurs de train du Hainaut impacte majoritairement Mons et Tournai, mais aussi Charleroi. Plus de 40 trains ont déjà été supprimés à la suite d’une grève spontanée à Tournai, Saint-Ghislain, Ath, La Louvière et Mons.

« Les perturbations impactent fortement Mons et Tournai », note Thierry Ney, porte-parole de la SNCB. «  Elles se répercutent désormais aussi sur la ligne Liège-Tournai. Le dépôt de Charleroi est également touché, il faut donc s’attendre à des retards et suppressions dans cette zone. »

Pour rappel, sans accompagnateur, les trains ne peuvent rouler.

Où se renseigner ?

La SNCB invite les navetteurs à consulter le site railtime.be ou le réseau social Twitter (@SNCB) pour recevoir des informations en temps réel sur les retards ou suppressions éventuelles d’autres trains.

Pourquoi cette grève ?

Les accompagnateurs protestent contre l’agression ce samedi en gare de Mouscron de leurs collègues.

Quatre contrôleurs de la SNCB ont été pris à partie par plusieurs jeunes en gare de Mouscron. L’agression ferait suite à un contrôle « strict » de fêtards dans le train Tournai-Mouscron. Les quatre contrôleurs ont dû être hospitalisés pour des blessures à des degrés divers.

La vidéo sur mobile

La SNCB a fermement condamné cette agression.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP