Les maisons de l’énergie rasées?

Les 6 maisons de l’énergie étaient conçues comme un outil d’aide aux ménages bruxellois. Elles pourraient être remplacées par un «guichet unique». Au regret d’Ecolo qui pointe l’absence d’évaluation du dispositif.

Temps de lecture: 3 min

Les maisons de l’énergie vont-elles bientôt être « démolies » ? L’inquiétude est en tout cas vive, du côté du député bruxellois Arnaud Pinxteren (Ecolo, opposition), que la ministre en charge de l’Environnement, Céline Fremault (CDH) ne décide de supprimer cet outil mis en place sous la législature précédente par l’ex-ministre Ecolo, Evelyne Huytebroeck.

Petit rappel historique. Les maisons de l’énergie ont été créées, sous la législature régionale précédente, pour aider de manière proactive les ménages bruxellois à améliorer la performance énergétique de leur logement. Ces structures locales, calquées sur les zones de police, avaient été créées, offrant un panel de services gratuits : conseils, accompagnement technique, administratif et financier…

Les « maisons » ont ainsi organisé quelque 1.900 rencontres avec des ménages et visites à domicile, 500 interventions (calfeutrages des portes et des fenêtres, isolation des tuyaux d’eau chaude…) et environ 700 accompagnements de travaux (recherche de solutions techniques, simulation financière…).

Un outil de plus dans l’arsenal mis en place par la Région pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, conformément aux obligations européennes et alors que le logement constitue le principal consommateur d’énergie et de CO2 à Bruxelles (40,3 %).

Et, selon Ecolo, un outil efficace. « Les chiffres sur le gain énergétique le montrent, mais on sait aussi que ces maisons rencontrent une réelle demande des ménages », estime Arnaud Pinxteren, qui cite, à titre d’exemple, la structure locale Montgomery, compétente pour les communes d’Etterbeek, de Woluwe-Saint-Pierre et de Woluwe-Saint-Lambert. Une enquête menée sur 41 ménages montre que 92,7 % des personnes sondées ont lu le rapport fait par les conseillers et l’ont jugé utile, que 46 % des personnes interrogées ont réalisé des travaux – surtout d’isolement de toiture et des changements de châssis – et que 39 % des gens ont changé leurs comportements en matière d’énergie.

La crainte du député bruxellois est de voir la ministre Fremault appliquer avec zèle l’accord de majorité, où les FDF ont remplacé Ecolo, qui confie au seul Centre urbain (Saint-Géry) la délivrance de pareils services. Extrait : « Pour simplifier les démarches et rendre plus lisibles les politiques volontaristes en la matière, il sera créé un formulaire et un guichet commun pour les primes énergie et autres aides à l’efficacité énergétique, logement, petit patrimoine. Ce guichet sera assuré par le Centre urbain. »

Du côté du cabinet Fremault, qui rencontre les responsables desdites maisons ce lundi, on ne se montre pas aussi tranché : « On les a rencontrés trois fois, on leur a demandé une évaluation. L’objectif est de valoriser leur expérience et, conformément à la Déclaration de politique régionale, renforcer les synergies avec les institutions existantes dans l’intérêt du consommateur… »

Arnaud Pinxteren craint la dissolution des structures et la fin du financement de ces services, dès lors qu’aucune ligne budgétaire n’y est consacrée : « Ce qui me choque, c’est qu’il n’y a pas eu d’évaluation de l’outil. Je ne conteste pas l’opportunité d’éventuellement les adapter. Pas de les supprimer. On n’a jamais dissous les maisons de l’emploi ou les missions locales après un an ! »

Autre élément qui plaiderait en faveur de leur maintien : chaque maison de l’énergie fonctionne avec un budget de 250.000 euros par an, soit 30 % de moins que les sommes initialement budgétées.

En conclusion, le député Ecolo se demande « de quoi la ministre Fremault va parler à la Conférence climat de Paris à la fin de l’année. C’est un peu facile de prendre des postures alors que, dans les faits, l’énergie ne semble pas être l’une de ses préoccupations ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une