Le vétérinaire: «Le phénotype des chiens change»

Temps de lecture: 1 min

« Ce qui me dérange dans les concours de beauté canine, c’est que les sujets ne sont jugés et classés que sur le seul critère de la beauté. On oublie tout le reste, réagit Vincent Druet, vétérinaire à Braine-le-Château. De plus, ces concours ne sont ouverts qu’aux seuls chiens de race. Il n’y a donc plus qu’eux qui peuvent devenir les reproducteurs. Ça a pour conséquence de changer le phénotype des chiens. Avant, le setter était un chien de travail qui était sélectionné pour sa force et son caractère. Maintenant, il doit uniquement être beau. Je suis allé récemment à une conférence sur l’évolution des races. On y a notamment comparé les caractéristiques des labradors d’il y a cent ans avec ceux de maintenant : ce ne sont plus les mêmes chiens. Avant, ils étaient sveltes et minces. Désormais, comme ils sont statiques, ils deviennent obèses. D’ailleurs, tout axer sur la beauté mène à des comportements excessifs. Un jour, le propriétaire d’un chien qui devait participer à un concours est allé corriger les canines de son animal avec de la résine chez un dentiste pour le rendre plus beau. Bien sûr les chiens de concours sont dociles et se laissent faire. Mais quand même… »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une