Offre du week-end

Temps de lecture: 2 min

Une offre qui néglige shopping et loisirs

La SNCB se focalise beaucoup trop sur les déplacements domicile-travail, négligeant les besoins de ceux et celles qui veulent se déplacer en dehors des heures de boulot : pour sortir, pour s’adonner à des loisirs… C’est particulièrement vrai le week-end. L’offre ne représente que 56 % du nombre de trains kilomètres en semaine, souligne l’étude. Elle se caractérise par de trop faibles fréquences et par un manque de correspondances dans certaines gares. L’étude constate aussi que la SNCB ne fait aucune différence entre l’offre du samedi et du dimanche alors que les Belges se déplacent beaucoup le premier jour du week-end, notamment pour le shopping. Selon une étude sur les comportements de déplacement en Flandre, le samedi est le jour de la semaine enregistrant le plus grand nombre de déplacements, après le vendredi.

« C’est une opportunité manquée pour les trains de périphérie autour des villes avec un potentiel commercial important, note l’étude. Autour de Charleroi, Liège… les cadences sont nettement insuffisantes pour concurrencer d’autres modes de transport comme la voiture. » Une situation que déplore Dominique Michel, CEO de Comeos, la fédération de la grande distribution. Les villes voudraient bien que les commerces soient ouverts en centre-ville le dimanche. C’est bien beau mais cela ne sert à rien si les transports en commun ne suivent pas le mouvement. Si les musées sont fermés… Il y a plus d’embouteillages dans les alentours de la rue Neuve à Bruxelles le samedi après-midi qu’en semaine ! La politique de transport en commun ne peut pas s’arrêter vendredi soir et reprendre lundi matin, avec un service minimum le week-end. Pour revitaliser les centres-villes et éviter que les gens ne prennent leur voiture pour aller faire du shopping en périphérie, il faut une approche concertée. » Selon lui, la SNCB ne tient pas assez compte des déplacements loisirs. « Il y a des initiatives au coup par coup (un festival, une grande expo…) mais pas de politique cohérente sur toute l’année. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une