Le «Hub» créatif carolo est né

Jamais deux sans trois. Après Mons et Tournai, la région de Charleroi sud Hainaut se dote de son hub créatif – le Bubble Hub-, troisième dans l’espace provincial. Mission : favoriser l’économie collaborative et la co-conception. Comme l’indique le directeur du centre d’entreprise et d’innovation Heraclès Philippe Chèvremont, neuf partenaires sont à l’origine de ce projet : le CETIC, Design Innovation, la Fondation Chimay-Wartoise, Héraclès, IGRETEC, InnovaTech, Switch Coworking, Technofutur TIC et l’ULB. « Le futur de l’économie d’une région est de plus en plus dépendant de sa capacité à créer des liens entre secteurs et opérateurs (économie, culture, art, formation) », explique-t-il. « Dans ce contexte, la vocation du Bubble Hub est de partir des défis et besoins de la région (santé, paysage, bâti, culture, éducation, formation, emploi…) pour imaginer collectivement des solutions nouvelles dont la mise en œuvre s’appuiera sur les ressources créatives et les compétences des acteurs du territoire (citoyens, jeunes, chercheurs, entrepreneurs, industriels…). »

Concrètement, il s’agit de la mise en œuvre du concept de 1+1=3. Moyens ? La sensibilisation, la formation et l’accompagnement. Si le projet s’adresse à l’ensemble des usagers de la zone, Bubble Hub a l’ambition de créer un tissu industriel « ouvert » à cet état d’esprit. En amenant des entrepreneurs traditionnels à s’inscrire dans des pratiques d’échange, de partage de compétences et de valeur, l’objectif est de tisser des liens pour générer des idées et de l’activité. Ensemble, on va non seulement plus vite, mais surtout plus loin. Cinq défis ont été identifiés : mieux entreprendre, mieux apprendre (par la formation et la culture), mieux habiter, mieux se soigner et mieux se nourrir. Pour les relever, le hub entend faire appel à divers outils et méthodes : créativité, esprit design, communication pluridisciplinaire, gestion de projet collaboratif, espaces partagés, financements participatifs, communautés créatives… Un « Fab lab » – un atelier dédié à la fabrication d’objets ou de productions numériques – est en cours de concrétisation. Un coworking rural va voir le jour dans le sud Hainaut à Chimay. « Des ateliers se sont déjà mis en place autour de certains concepts, comme les villes intelligentes », note Damien Hubaux du CETIC.

Dans ce cadre, des porteurs de projets réfléchissent à des solutions de wifi urbain : Uniwan et Powwup travaillent à la mise en place d’un maillage de bornes relais et d’un réseau commun de connexion pour les personnes et les objets.