Plan Justice: les partenaires de la coalition veulent des aménagements

La N-VA et l’Open VLD ont plaidé, dimanche, pour quelques aménagements du Plan Justice du ministre Geens (CD&V). La N-VA a notamment demandé que l’on revienne sur l’élargissement du système de bracelet électronique et l’Open VLD s’est interrogé sur la limitation de la détention préventive.

La députée Sophie De Wit (N-VA), dans « Wakker op Zondag » sur ATV, s’est notamment montrée critique envers l’élargissement du principe du bracelet électronique. «  Cela pose problème pour les bandes de délinquants itinérantes, certains criminels n’ont pas de domicile fixe. » Selon la députée, il serait préférable de se rapprocher du système néerlandais où « les peines sont plus courtes, mais sont intégralement purgées ».

Le vice-Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) a quant à lui remis en question, dans VTM-Nieuws, la limitation dans le temps de la détention préventive.« Cela pourrait poser problème dans certaines situations », estime-t-il.

« Dans le cas d’un réseau international par exemple : libéré après quatre mois, le prévenu pourrait disparaître dans la nature. Nous devons rendre la Justice plus efficace, mais il ne peut y avoir d’impunité ».