S'identifier S'abonner

«Il faut une réforme fiscale ambitieuse», pour la FGTB wallonne et l’UWE

Thierry Bodson, secrétaire général de la FGTB wallonne, et Jean-François Héris, président de l’Union wallonne des entreprises (UWE), étaient les invités de notre premier débat du jour sur la réforme fiscale.

Par la rédaction

Temps de lecture: 5 min

Dans la foulée du dossier que Le Soir a publié ce week-end, dans lequel la rédaction a tenté, aidée de six experts fiscaux, d’esquisser la réforme fiscale « idéale » dont la Belgique aurait besoin, nous vous proposons ce lundi une série de débats.

> Carte interactive : La Belgique, 2e pays le plus taxateur de l’UE

Premier d’entre eux : Patrons et syndicats veulent-ils la même réforme fiscale ? Nous avons convié Thierry Bodson, secrétaire général de la FGTB wallonne, et Jean-François Héris, président de l’Union wallonne des entreprises (UWE).

> Lire : les interlocuteurs sociaux posent leurs exigences pour la réforme fiscale (abonnés)

Suivez le débat sur votre mobile.

Que retenir de ce débat ?

Thierry Bodson et Jean-François Héris sont en tout cas d’accord sur un point : il faut une réforme fiscale ambitieuse. Pour le patron de la FGTB wallonne, « il faut sortir du simple tax shift, ne pas se contenter d’un simple glissement d’un impôt vers un autre, pour aller vers une réforme fiscale ambitieuse ». Pour le patron des patrons wallons, « il faut oser une réforme ambitieuse, fixer un cap. Si on veut changer nos sociétés, il faudra passer par là. Il faut trouver un équilibre. Certains domaines sont trop peu taxés par rapport à la moyenne européenne. D’autres trop. »

> Notre carte interactive de la fiscalité dans l’UE

Mais concrètement, patrons et syndicats appliqueraient-ils les mêmes recettes ?

Baisser le coût du travail ?

Tous deux s’accordent sur le coût trop élevé du travail en Belgique. « C’est le problème principal. Cela nécessite une réforme importante, pas seulement une baisse de quelques pourcents. Je dis au gouvernement : réglez ce problème de compétitivité avec mes mesures précises », lance Jean-François Héris. Thierry Bodson propose « plutôt que la fiscalité par tiroirs actuelle, une globalisation des revenus, de sorte qu’un rentier et un travailleur qui ont les mêmes revenus paient les mêmes impôts. » Et avertit : pour la FGTB, la réforme fiscale ne doit pas mettre en péril le financement de la sécurité sociale et des services publics. Attention, avertit cependant Thierry Bodson : conséquence de la dernière réforme de l’Etat, « si l’on diminue la taxation sur le travail, on diminue automatiquement les rentrées des Régions. »

Augmenter la TVA ?

Pour Thierry Bodson, cette mesure est « particulièrement injuste parce qu’elle touche tout le monde de la même manière, quels que soit ses revenus. » Et si l’on touche aux taux réduits de TVA, cela doit s’accompagner de compensations. Jean-François Héris constate que « si on augmente tous les taux réduits à 21 %, on ramène 8 milliards d’euros. » Il y aurait donc des marges utilisables pour des compensations. Et notamment, le financement d’une baisse des taxes sur le travail. « Evidemment qu’il faut financer un tax shift sur le travail », reconnaît Jean-François Héris. « Cela ne veut pas dire qu’il n’y pas d’effort à faire. Réduire le poids de l’Etat, c’est une formule aussi. »

Taxer davantage l’immobilier ?

Pour Thierry Bodson, il est préférable de taxer les loyers plutôt que le revenu cadastral. Mais, précise-t-il, « les loyers réels ». C’est à dire ? « Le loyer effectivement perçu par le propriétaire après entretien de son bien. » Cela aurait un avantage économique, estime-t-il : « Les propriétaires auraient davantage intérêt à déclarer certains travaux. »

Sur le sujet, « on caricature un peu », entame Jean-François Héris. « Les propriétaires ne sont pas que des rentiers. Il s’agit aussi de personnes de la classe moyenne, qui ont épargné de la sorte. Les archi-propriétaires ne doivent pas être gérés de la même façon, évidemment. » Thierry Bodson est d’accord avec ce point de vue : « A partir du 3e immeuble, il faut une taxation. »

Faut-il taxer les plus-values ? Faut-il globaliser l’impôt sur le capital ?

« En Belgique, le capital est déjà taxé à plus de 50 %. Sur les plus-values, les organisations patronales ont toujours distingué investissement et spéculation. Il faut taxer fortement cette dernière parce qu’elle ne contribue pas à l’économie. » Pour Thierry Bodson, un constat s’impose : « La Belgique est l’un des rares pays d’Europe où les plus-values ne sont pas taxées. Et ce n’est pas pour cela qu’on a plus d’entreprises qui viennent s’installer chez nous. »

Plus largement, estime Thierry Bodson, « il faut faire attention avec ces classements en matière de taxation : si l’on regarde les pays qui taxent le plus (Benelux, pays scandinaves, France, Allemagne, Autriche), ce sont les pays où, socialement, il fait relativement bon vivre… Classer les pays sur ces critères-là est donc un peu dangereux. » Jean-François Héris saisit la balle au bond et se dit « heureux que l’on puisse apprendre des pays scandinaves comme la Suède, qui a réduit le poids de son Etat de 55 % en quelques années… »

Avant d’embrayer spontanément : « On a besoin d’une assise fiscale importante. En matière environnementale notamment, on constate que le litre d’essence a fortement diminué ces derniers mois. Il faut faire quelque chose à cet endroit. »

Via les accises ou une taxation au kilomètre ? Ce sera le débat de 14h, entre Georges Gilkinet, député Ecolo, et Joost Kaesemans, porte-parole de la Febiac.

Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une

    Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP