L’ASMR ou l’orgasme des sens

Ils ouvrent des Kinder Surprise, donnent des tutoriels de maquillage, dessinent des dragons en murmurant, chuchotant, soufflant d’une voix douce. Ils se filment, postent leurs vidéos sur YouTube. Leur but : vous faire jouir.

Eux, c’est la communauté de youtubeurs ASMR. On le traduit en français par « Réponse Automatique des Méridiens Sensoriels », ou autrement dit : orgasme du cerveau. Les artistes ASMR publient des vidéos censées plonger les internautes dans un état de transe et de bien-être sans contact physique de leur part. Des murmures, des petits bruits, des clapotis d’eau, des voix douces et basses, ces sons sont censés provoquer ce que les adeptes appellent « un braingasm ».

Ce n’est pas de la pornographie

Le concept n’a pas de réelle définition et les « gens », à défaut d’un meilleur terme, qui postent ces vidéos n’ont pas d’appellation officielle. Pour certains, ce sont des « ASMRiste », contraction d’artistes et ASMR, « des gourous », pour d’autres des « murmureurs ». Le caractère sexuel n’est pas ouvertement revendiqué par la communauté des Youtubeurs ASMR. Le but serait d’apaiser, de relaxer, d’endormir.

Si la pratique rencontre un succès fulgurant, elle est également très décriée par ses détracteurs. Nicolas, artiste ASMR français, définit son travail comme de la « relaxation » et non comme de la « pornographie ». Il a reçu tellement de réactions négatives qu’il a dû arrêter ses vidéos pendant 9 mois tant le harcèlement en ligne était pesant.

Le phénomène reste méconnu en Europe

Les États-Unis sont beaucoup plus ouverts à la pratique et plus friands de tendances farfelues. Les vidéos de la superstar russe Maria, alias GentleWhispering, accumulent un hallucinant 100 millions de vues. En Belgique, les vidéos ASMR sont plus confidentielles.

Siemon, aka WolfberryWhisper, est Belge et s’est mis au ASMR en rehardant des vidéos taguées « whispers ».« J’ai cliqué sur une, puis sur une autre, puis une autre, et j’ai continué », explique-t-il. « J'avais six ans quand j'ai ressenti ce sentiment pour la première fois. J'étais chez mes grands-parents et je faisais semblant de dormir dans le canapé. Mes grands-parents se sont alors mis à chuchoter pour ne pas me réveiller, et c'est là que j'ai ressenti cette sensation d'apaisement et de bien-être. » Dans l’une de ses vidéos, il lit le conte du Chat Botté en néerlandais.

Ce phénomène cérébral ne semblent pas passionner les scientifiques, et s’est même fait virer de Wikipedia, avant de pouvoir être réintégré, à cause du manque de sources sur le sujet... Pourtant, la masturbation intellectuelle a encore de beaux jours devant elle.