Un décrassage pour les Diables avant de s’envoler pour Israël

Moins de 12h après leur succès sur Chypre (5-0), les Diables ont effectué une petite sortie à Nerpeede. Avant de prendre le chemin de l’aéroport.

Temps de lecture: 2 min

Si les titulaires sont, à l’exception de Thibaut Courtois, restés aux soins et au fitness, le reste du groupe, en ce compris les remplaçants de samedi (Dries Mertens, Yannick Ferreira Carrasco et Michy Batshuayi), ont effectué une séance d’entraînement d’une petite heure devant quelques centaines de supporters avec lesquels ils ont ensuite passé un peu de temps.

La Belgique s’envole à 14h00 en direction d’Israël où Marc Wilmots et ses hommes joueront, mardi, à Jerusalem, au Teddy Stadium pour tenter de rejoindre le pays de Galles en tête du groupe. Pour l’heure, les Diables Rouges occupent la 3e place avec 8 points, soit un de moins qu’Israël et trois de moins que les Gallois.

Michy Batshuayi veut rester les pieds sur terre

Michy Batshuayi a effectué des débuts de rêve avec les Diables Rouges samedi en qualifications pour l’Euro-2016 face à Chypre (5-0). Le jeune attaquant de Marseille, 21 ans, est monté au jeu à la 77e minute et a inscrit le 5e but des Belges 193 secondes plus tard.

« C’est une grande fierté de pouvoir marquer pour tes débuts internationaux, a confié le joueur de Marseille, dimanche matin à Neerpede. J’ai reçu beaucoup de félicitations et de messages après le match. Et j’ai regardé mon but déjà plusieurs fois sur internet. J’ai eu du mal aussi à trouver le sommeil. Ce n’est pas toujours les jours que l’on peut savourer de tels débuts. Quand j’ai marqué j’ai pensé à Junior Malanda (décédé en janvier), il était comme un frère pour moi. »

Batshuayi a en outre été désigné dimanche comme l’Olympien du mois par son club de Marseille après avoir inscrit 4 buts pour l’OM (2 contre Toulouse et 2 contre Lens) durant le courant de mars. « C’est vrai que pour le moment tout se passe très bien pour moi, mais, en football, cela peut aller très vite aussi dans l’autre sens. Je me sens cependant très fort et je garde les pierres sur terre. »

Mardi, à Jérusalem, face à Israël, l’ancien attaquant du Standard espère aussi que Marc Wilmots fera appel à lui sur le terrain. « Comme tout le monde, j’ai envie de jouer, mais, samedi, je trouvais déjà fantastique d’être sur le banc. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une