17.000 personnes à la manifestation «Tout Autre Chose» contre l’austérité (photos)

Le coup d’envoi de la parade des mouvements citoyens « Tout Autre Chose » et Hart boven Hard a été lancé vers 14h00 au boulevard Albert II à Bruxelles. Malgré la météo venteuse et plus qu’humide, des milliers de personnes de tous âges se sont rassemblées pour cette manifestation qui veut proposer une alternative aux politiques d’austérité des gouvernements actuels.

17.000 personnes ont paradé selon la police. Les organisateurs ont, de leur côté, estimé le nombre de participants à 20.000.

La parade était constituée de dix blocs, qui représentent chacun un « Tout autre horizon » porté par le mouvement. Ces dix thèmes sont « biens communs par et pour tous », « justice fiscale », « une place pour chaque génération », « solidarité contre la pauvreté », « un travail digne », « un cadre de vie épanouissant », « valorisons notre diversité », « éco c’est logique », « citoyens sans frontières » et « osons la démocratie ! ». Podemos, MOC, sp.a ont décidé de faire front commun en alignant un onzième char « Contre le capitalisme » lors de cette parade dans la ville de Bruxelles. Des manifestants pro-palestiniens avaient, eux aussi, décidé de faire entendre leur voix pendant cette manifestation.

« Notre société est confrontée à de nombreux défis, sur le plan de l’économie, de l’écologie, de la pauvreté, des inégalités, de la diversité et du développement urbain », a expliqué Wouter Hillaert, de Hart boven Hard. « Si nous voulons y trouver des réponses, nous devons adopter un autre point de vue que les politiques actuelles. Des impôts justes, des chances égales pour tous, des investissements dans des droits fondamentaux comme l’enseignement, la culture et l’écologie. »

« Le temps de chien ne nous effraie pas, nous sommes ici car c’est ici que nous devons être », commentait une jeune famille de la région de Louvain. « Nous devons faire entendre notre voix contre les économies aveugles, contre les suppressions aveugles d’investissements dans tout ce qui concerne le social. Le gouvernement fait des choix erronés, non pas par nécessité mais pour des considérations idéologiques. Nous demandons des impôts plus justes, qui répartissent les efforts sur tout le monde, et une meilleure redistribution des revenus de ces impôts. »

La Grande Parade a relié la Gare du Nord à la place de l’Albertine, près de la Gare Centrale. C’est avec des percussions et des chants révolutionnaires que les manifestants ont décidé de faire entendre leur voix. La manifestation s’est achevée vers 16 heures avec un grand concert.

Revivez le direct sur mobile.