Survol de Bruxelles: ce qui a changé (cartes)

Les victimes de la route du virage large à gauche instaurée par Melchior Wathelet ne souffrent plus depuis ce 2 avril. Mais pour l’ensemble des Bruxellois, la trêve ne sera que de courte durée puisque de lourds travaux aux pistes de l’aéroport sont programmés pour cet été.

Il s’agit de la meilleure saison pour garantir que les travaux ne seront pas retardés par les aléas météorologiques, indique-t-on en substance à l’aéroport de Bruxelles. Ces travaux sont « exceptionnels en ce sens qu’ils doivent se faire environ tous les trente ans en fonction de l’état de dégradation de la piste », explique Stéphanie Hotton, porte-parole de la ministre fédérale de la Mobilité Jacqueline Galant (MR). Il faudra prendre son mal en patience.

La situation avant le 2 avril. C’est la route du virage large à gauche, la plus contestée, qui avait été établie par Melchior Wathelet le 6 février 2014, qui disparaîtra de la carte du ciel dès le 2 avril. Le trafic au décollage par la route du Canal, qui avait été intensifié par l’ancien secrétaire d’Etat à la Mobilité, sera ramené à son ancien niveau.

La situation dès le 2 avril. On revient à la situation d’avant le 6 février 2014. Le virage serré à gauche, qui avait été supprimé par Melchior Wathelet, est rétabli, tandis que le trafic au décollage par la route du Canal est allégé.

La situation pendant les travaux. Du 27 mai au 7septembre, le trafic aérien au départ et à l’arrivée de l’aéroport de Bruxelles sera extrêmement concentré sur la piste 25 Droite, et particulièrement entre les 3 et 15 août, où elle sera la seule disponible.

Ces travaux se dérouleront en trois phases. Du 27 mai au 15 août, la piste 07 Gauche/25 Droite sera indisponible 24 heures sur 24. Du 3 août au 15 août, la piste 01/19 sera également indisponible 24 heures sur 24, ce qui signifie que durant cette période, la plus difficile à gérer, seule une piste sur trois, la 07 Droite/25 Gauche, pourra être utilisée par les avions. Enfin, du 16 août au 7 septembre, les mêmes pistes redeviendront disponibles durant la journée, ce qui devrait déjà largement réduire les perturbations, mais elles seront toujours fermées la nuit, de 23 heures à 6 heures du matin.