Molenbeek au bord de la faillite: Moureaux rejette la faute sur ses ex-échevins (vidéos)

L’ex-bourgmestre PS reproche notamment à l’échevine libérale chargée des Finances de n’avoir pas tiré la sonnette d’alarme.

Temps de lecture: 2 min

La commune bruxelloise de Molenbeek-Saint-Jean, 95.000 habitants, est au bord de la faillite. Un bilan dramatique lié à l’évolution de sa démographie et à la crise. Mais aussi et surtout à sa gestion passée.

>>> La commune de Molenbeek est au bord de la faillite

Philippe Moureaux (PS), bourgmestre de Molenbeek de 1992 à 2012, conteste toute faille dans son chef, mais admet que sa commune était en difficulté budgétaire au terme de son mandat.

Dans une interview accordée à RTL TVi, il contre-attaque : « Dans le collège (de la commune de Molenbeek) il y avait plusieurs échevins libéraux, dont la responsable des Finances, qui a accès à tous les documents », dénonce l’ex-bourgmestre. Et d’ajouter : « On dit qu’on a engagé trop de personnel. Peut-être… Mais ont-ils voté contre ces engagements ? »

Voir la vidéo sur mobile

« On me dit qu’ils (les élus libéraux) avaient peur de Moureaux, note l’intéressé. Mais enfin ! Se contentaient-ils de toucher leur traitement d’échevin ? »

Schepmans : « C’est le bourgmestre qui a la main sur le budget »

Un avis que ne partage pas l’actuelle bourgmestre MR Françoise Schepmans : « La situation financière s’était sensiblement dégradée au cours des 20 années passées », accuse-t-elle devant la caméra d’RTL TVi. « Pendant toutes ces années on a caché cette situation. » Ciblant directement Philippe Moureaux, elle estime que « le bourgmestre est tout de même le chef d’équipe, c’est lui qui avait la main sur le budget. »

Voir la vidéo sur mobile

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une