Naufrages de migrants: démantèlement d’un réseau de passeurs en Italie

Temps de lecture: 1 min

La justice italienne a arrêté lundi 24 membres d’un réseau de passeurs qui faisait transiter des immigrés d’Afrique jusqu’en Europe du Nord, via la Méditerranée et la Sicile, a-t-on appris auprès du parquet de Palerme.

Ces trafiquants avaient organisé au moins 15 voyages depuis mai 2014 et réclamaient aux candidats à l’immigration entre 1.500 et 2.000 dollars, a précisé le parquet.

Le président du Conseil Matteo Renzi a confirmé lors d’une conférence de presse que 24 membres de ce réseau avaient été arrêtés lundi matin, portant le nombre total des passeurs arrêtés par l’Italie à 1.002 personnes.

Les migrants, venus principalement d’Erythrée, du Soudan et de Somalie, embarquaient près de Zuwarah en Libye à destination de la Sicile, a précisé le parquet devant la presse. Les migrants étaient cantonnés dans des hangars près du littoral avant leur départ.

Selon un volumineux rapport d’enquête du parquet de Palerme, cité par les médias italiens, des centaines de migrants étaient embarqués sur des bateaux en mauvais état, les passeurs les abandonnant en pleine mer après avoir lancé des appels au secours, comptant cyniquement sur les secours italiens pour les recueillir.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une