Pour Armani, «un homosexuel ne doit pas s’habiller comme tel»

Le créateur de 80 ans a désapprouvé la façon dont certains hommes homosexuels choisissent de s’habiller. Et a provoqué un tollé sur la toile.

Temps de lecture: 3 min

Le créateur de mode haute couture Giorgio Armani a révélé au magazine The Sunday Times ne pas approuver les vêtements portés par certains hommes homosexuels. « Un homme homosexuel est un homme à 100 %. Il n’a pas besoin de s’habiller comme un homosexuel », a-t-il dit.

Le designer ajoute même que pour lui, « un homme se doit d’être un homme ». Des déclarations qui ont été plutôt mal accueillies par la twittosphère. Sur le réseau social, on pouvait lire dans des publications reprenant le patronyme Armani « Oui bien sûr tu peux être gay, ne fais juste pas ta pédale » ou encore « Sois gay mais ne t’habille pas comme tel ».

Tollé donc, alors que le styliste qui s’est d’abord lancé dans la mode hommes avant de fonder son empire de la mode nous confiait en septembre dernier avoir toujours voulu libérer l’homme. Et s’être inspiré de la mode féminine dans ses créations.

Le designer ne s’est pas seulement attaqué à la communauté gay.

Dans la même interview, Armani avoue que la tendance des hommes au corps super-musclé ne l’enchante pas non plus. «  Je n’aime pas les garçons musclés  » explique-t-il. « Pas trop de fitness ! J’aime bien quand quelqu’un est en bonne santé et solide, quelqu’un qui prend soin de son corps et ne se muscle pas à l’excès  ».

Le créateur, après avoir plaisanté sur le fait qu’il habillait les dames d’église, s’en est ensuite pris aux utilisatrices de chirurgie esthétique, affirmant qu’il considérait cette pratique comme stupide. «  Des petits seins n’ont pas besoin de devenir gros  », ajoute-t-il. Il continue : «  Je préfère me retourner sur des femmes naturelles. Une femme devrait être courageuse de prendre de l’âge, pas désespérée au point de vouloir paraître plus jeune ».

Ce n’est pas la première fois que le designer est jugé indélicat dans ses propos. En effet, il a récemment qualifié Madonna de « difficile » lors de sa prestation aux Brit Awards 2015 (elle portait une cape Armani dans laquelle elle s’était pris les pieds) et s’est énervé contre l’éditrice de Vogue US Anna Wintour, la caractérisant de « non professionnelle » car elle n’avait pas assisté à son défilé lors de la Fashion Week de Milan en février dernier.

Ce n’est pas non plus la première fois que des créateurs de mode choquent la communauté homosexuelle. Le styliste italien Domenico Dolce avait ainsi déclaré début mars être contre l’adoption de couples gay, s’attirant les foudres de célébrités comme Elton John.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une