Le 11h02 sur le piétonnier de Bruxelles: «Les choses bougent enfin!»

La mise en piétonnier des boulevards du centre de la capitale sera effective à partir du 29 juin prochain. Par ailleurs, environ 3 km de piste cyclable seront construits dans le centre-ville.

>>> Tous les détails dans notre article

Intenable? Prématuré? Notre journaliste Pierre Vassart a répondu à vos questions.

Que se passera-t-il le 29 juin ?

Dès le 29 juin, le piétonnier sera mis en place avec, dans un premier temps, de simples barrières Nadar et des pots de fleurs. Les travaux d’infrastructures viendront par la suite. Il y aura 8 mois de phase test, puis dès cet été, le début les travaux débuteront. Le plus gros devrait être terminé pour fin 2017, et la totalité pour début 2018. Le chantier autour de la Bourse aura un peu de retard, car c’est une zone historique et a donc un statut particulier. Les riverains, quant à eux, pourront se garer dans la rue, ils auront un permis spécial pour cela. À plus long terme, le projet prévoit qu’ils puissent obtenir un accès privilégié aux parkings et pouvoir ainsi continuer à utiliser leurs voitures.

Cette date n’est-elle pas un peu prématurée ?

L’idée du centre piétonnier est un projet de longue date. Mais à cause de tas de problèmes, le projet ne pouvait aboutir. Alors oui, on peut penser qu’on s’est précipité, mais on peut aussi se dire que les choses bougent enfin.

Quid de plan de circulation ? La plupart du trafic sera dévié sur la petite ceinture, déjà saturée…

Le projet est de décourager le trafic automobile dans le centre-ville. Il n’y a plus aucune ville européenne qui ne pense pas dans ce sens-là. Aujourd’hui, nous nous trouvons face à des problèmes de qualité de vie, à cause de la pollution, du bruit, du trafic. De fait, on est dans une logique nouvelle, celle de la « mobilité douce ». L’objectif est de rendre la ville à leurs habitants. On est à l’opposé de la philosophie des années 60 où tout était dévolu à la voiture. En plus de trois ou quatre projets de nouveaux parkings dans le centre, 10.000 places seront créées à la frontière de Bruxelles pour que les navetteurs puissent y laisser leurs voitures, et emprunter les transports en commun. Ce sera aussi moins de stress pour eux.

Légende de la carte ci-dessous (à consulter ici sur mobile)

Mauve clair : zone piétonne existante.

Orange : zone piétonne projetée à partir du 29 juin.

Sur le même sujet
Économie et finances