Bernard Wesphael: la chambre des mises en accusation rendra sa décision le 5 mai

La décision d’envoyer Bernard Wesphael devant la cour d’assises devait être rendue aujourd’hui.

Temps de lecture: 2 min

La chambre des mises en accusation de Gand rendra sa décision le 5 mai prochain concernant le renvoi de Bernard Wesphael devant la cour d’assises pour le meurtre de Véronique Pirotton, a indiqué, mardi, Me Mayence à l’issue de l’audience.

L’audience, qui devait débuter à midi, a démarré en retard. Bernard Wesphael était présent mardi mais n’a pas souhaité faire de déclarations. Son avocat, Me Mayence, avait par contre indiqué en fin de matinée qu’un contact avait déjà eu lieu entre le parquet général de Gand et la cour d’assises du Hainaut en vue d’un renvoi.

La défense de M. Wesphael a à nouveau demandé mardi que son client soit renvoyé vers une cour d’assises francophone.

« Chacun s’est exprimé comme il le devait, je ne fais pas de commentaires sur le fond du dossier », a déclaré Me Mayence à la sortie de l’audience. Les autres avocats n’ont pas fait davantage de commentaires et attendent la décision de la chambre des mises en accusation, qui sera rendue le 5 mai prochain.

Bernard Wesphael est suspecté du meurtre de son épouse, Véronique Pirotton, retrouvée morte dans la salle de bains de la chambre d’hôtel que le couple occupait à Ostende le 31 octobre 2013. L’ex-député wallon affirme que son épouse s’est suicidée, une thèse qui ne tient pas la route d’après le parquet. Les contre-experts de la défense estiment de leur côté que les premiers rapports réalisés ne prennent pas suffisamment en compte l’effet de la combinaison des médicaments et de l’alcool retrouvés dans le corps de la victime.

Les faits étaient dans un premier temps qualifiés d’assassinat mais le parquet avait demandé le renvoi de M. Wesphael pour meurtre. Ce dernier a été libéré sous conditions par la chambre des mises en accusation de Gand le 26 août 2014, après près de dix mois de détention préventive. La chambre du conseil de Bruges avait réclamé le mois dernier son renvoi devant la cour d’assises.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une