Attentat au Musée Juif: le parquet de Bruxelles poursuit un policier qui n’a pas transmis une information

Temps de lecture: 1 min

Se basant sur l’article 44.11 de la loi sur la fonction de police, le parquet de Bruxelles a décidé de poursuivre devant le tribunal correctionnel un policier qui n’aurait pas transmis une information sur une arme ayant pu être utilisée lors de l’attentat au Musée Juif, indique-t-il mardi, confirmant une information de la VRT. L’agent risque une peine de prison d’un à six mois ou/et une amende de 156 à 3.000 euros.

Juste après la diffusion des images sur lesquelles l’auteur est vu en train d’extraire d’un des sacs une kalachnikov à crosse repliable, un policier expérimenté travaillant au service des indicateurs de la police judiciaire fédérale de Bruxelles a reçu un tuyau d’un informateur déclarant reconnaître la kalachnikov comme une arme écoulée récemment dans le milieu.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une