USA: le plus grand syndicat s’oppose à Obama sur les traités de libre-échange

Temps de lecture: 1 min

Le président de la plus grande fédération syndicale américaine, AFL-CIO, a exhorté mardi le Congrès américain à ne pas donner de pouvoirs étendus à Barack Obama pour négocier des traités de libre-échange, notamment avec la région Asie-Pacifique. «  Vous disposez aujourd’hui d’un levier pour peser sur le fond, mais vous allez l’abandonner », a averti Richard Trumka, président de l’AFL-CIO, lors d’une audition au Sénat américain.

Le Congrès débattra prochainement d’une proposition de loi accordant au président américain des pouvoirs accrus pour négocier des accords de libre-échange.

 

Chargement
Le fil info
Tous

En direct

Le direct

    La UneLe fil info

    Allez au-delà de l'actualité

    Découvrez tous les changements

    Découvrir

    À la Une