Doel 1 ne peut pas rouvrir cette année

Un nouvel avis juridique indique que le projet de loi prolongeant les réacteurs nucléaires de Doel 1 et 2 doit être revu. Le problème se situe au niveau de Doel 1. Le projet de loi propose que la durée de vie du réacteur nucléaire soit prolongée de 10 ans, et que Doel 1 ferme donc en 2025. Or, le réacteur ne dispose plus d’un permis de production depuis le 15 février, raison pour laquelle il se trouve à l’arrêt. La loi du 15 avril 1994 stipule que les installations nucléaires « ne peuvent plus faire l’objet d’autorisations ».

Les juristes proposent donc que le projet de loi prévoie une procédure spécifique d’octroi d’une autorisation. Ce qui devrait sensiblement prolonger la procédure de réouverture de Doel 1 et exclure la possibilité qu’il soit rouvert à la fin de cet hiver, comme le voudrait le gouvernement fédéral. En effet, cela nécessiterait une nouvelle étude d’environnement, dans laquelle les pays voisins doivent être impliqués. Une procédure qui prend du temps.

Du moins, si le gouvernement décide de suivre cet avis juridique. La ministre Marghem (MR) peut décider de passer outre, mais des associations antinucléaires introduiraient alors sans aucun doute un recours en annulation.

>>> Toutes les explications dans le journal numérique