Le 11h02 sur la condamnation de Mgr Léonard: «L’Église tire un trait sur un passé douloureux»

Le primat de Belgique, Monseigneur Léonard, a été condamné ce jeudi pour avoir couvert un prêtre pédophile. La cour d’appel de Liège, dans un arrêt civil rendu jeudi, l’a condamné à indemniser à hauteur de 10.000 euros un ex-séminariste, Joël Devillet.

Est-ce que cette condamnation est une première ?

« Oui. Il y avait eu d’autres tentatives dans les années 90 mais elles n’avaient jamais abouti. Cette décision correspond à une évolution de l’Église et a nouvelle perception des normes et des droits. L’Église d’aujourd’hui n’est plus celle d’il y a 20 ou 30 ans. Cette condamnation pourrait inspirer à l’avenir la justice dans d’autres affaires. »

Comment l’Église et Monseigneur Léonard ont-ils réagi à l’annonce de la condamnation ?

« Monseigneur Léonard a dit respecter cette décision de justice. Selon ses déclarations, apporter de la sérénité à Joël Devillet, la victime, est la priorité. Par la suite, il pourrait aller en cassation. Mais les déclarations qu’il a tenues, depuis l’annonce de la décision, laissent à penser qu’il ne le fera pas. L’Église, de son côté, semble également aller dans le sens de la justice. Elle est dorénavant plus prête à coopérer avec la police. Il semblerait qu’elle ait mis un trait sur ce passé douloureux. Le temps de l’apaisement est arrivé. »

>>> L’avocat de Mgr Léonard « sceptique » sur la faute commise par son client

Revoir le 11h02 sur votre mobile.