Le pape François reçoit Ban Ki-moon en marge d’un colloque sur l’environnement

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et le pape se sont entretenus en privé « pendant une demi-heure » avant le début du colloque, selon Ciro Benedettini, vice-directeur de la salle de presse du Vatican qui n’a pas précisé les thèmes abordés.

« Le pape François et moi venons d’avoir une conversation très large et fructueuse », a cependant indiqué M. Ban en ouverture du colloque « Protéger la planète, rendre digne l’humanité » organisé par l’Académie pontificale des sciences.

« J’attends avec impatience l’encyclique du pape François », a lancé le secrétaire général de l’ONU, alors que le souverain pontife doit publier une encyclique sur l’écologie humaine en juin ou juillet.

« La science et la religion ne sont pas opposées sur le changement climatique », a-t-il ajouté, saluant les efforts du pape et de l’Eglise pour « attirer l’attention sur le besoin urgent de faire la promotion d’un développement durable ».

Evoquant la conférence sur le climat prévue en décembre dans la capitale française, il a estimé que « Paris n’était pas un point final mais devait être un tournant pour trouver une voie commune face au défi du climat ».

Lundi, Ban Ki-moon avait rencontré le Premier ministre italien, Matteo Renzi, et la chef de la diplomatie de l’Union européenne, Federica Mogherini, pour manifester leur volonté commune de mettre un terme aux drames de l’immigration clandestine, une semaine après le plus grave naufrage en Méditerranée.

Face à la multiplication de ces tragédies, le pape avait appelé à la communauté internationale à « agir avec rapidité ».