Séisme au Népal: le bilan s’alourdit à près de 6.000 morts

Les ministres et secrétaires d’État du gouvernement bruxellois ont dégagé un montant de 100.000 euros pour venir en aide aux victimes.

Temps de lecture: 3 min

Le bilan du séisme au Népal survenu samedi s’est alourdi jeudi à 5.844 morts, selon un nouveau bilan communiqué par l’unité de gestion des catastrophes du ministère de l’Intérieur.

Plus de 11.000 personnes ont également été blessées dans le séisme de magnitude 7,8, a-t-il précisé sur son compte Twitter. Une centaine d’autres ont péri en Inde et en Chine. Pour la Belgique, quatre Belges manquent encore à l’appel.

Le bilan risque encore de s’alourdir car nombre de villages très touchés n’ont pas encore été atteints par les secours et certains se situent à quatre ou cinq jours de marche.

De 10.000 à 50.000 blessés

Cependant, le nombre de blessés serait bien plus important qu’estimé, affirme jeudi Handicap International. Si les Nations unies évoquent 10.000 blessés, l’ONG estime que leur nombre dépassera la barre des 50.000.

Les ONG présentes sur place rapportent énormément de fractures, des plaies ouvertes et des paralysies. «  Les lésions de la moelle épinière sont bien souvent définitives », indique Eric Weerts, spécialiste de la réadaptation d’urgence pour Handicap International. «  Environ 90 % des victimes de ce type de blessures auront un handicap pour le reste de leur vie. Pour les personnes qui ont des blessures ouvertes, la qualité et la durée des traitements seront des facteurs déterminants pour éviter des infections et les amputations. »

«  Nous commençons dès à présent les soins kinés qui doivent suivre au plus près les opérations », témoigne la kinésithérapeute Bérangère Gohy. «  En parallèle, mes collègues préparent notre déploiement dans des zones moins accessibles où les besoins sont loin d’être couverts. »

Bruxelles donne 100.000 euros pour l’aide humanitaire

Les ministres et secrétaires d’État du gouvernement bruxellois ont dégagé ensemble, jeudi, un montant de 100.000 euros pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre au Népal, a annoncé la secrétaire d’État bruxelloise en charge de la Coopération au développement, Bianca Debaets.

La somme sera versée au consortium 12-12 qui avait déjà lancé la campagne SOS Népal pour faire face aux besoins les plus urgents portant surtout sur de l’assistance médicale, des abris, de l’eau potable et de la nourriture. Ce consortium est constitué des organisations Handicap International, Unicef Belgique, Caritas International, Médecins du Monde, Oxfam-Solidarité et Plan Belgique.

C’est aussi à ce consortium que le gouvernement francophone bruxellois en charge des matières de la Commission Communautaire française a décidé de verser sa contribution à l’élan de solidarité international (60.000 euros), a indiqué pour sa part la ministre-présidente Fadila Laanan.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une