S'identifier S'abonner

Migrants en Méditerranée: plus de 3.400 personnes secourues en une journée

Ce bilan est l’un des plus élevés de ces dernières années.

Par la rédaction

Temps de lecture: 2 min

Un total de 3.427 migrants ont été secourus samedi en mer, principalement au large de la Libye, dont 217 par un patrouilleur de la marine française envoyé pour renforcer le dispositif européen en Méditerranée, à la suite d’une série de naufrages meurtriers en avril.

16 embarcations

Sans constituer un record, ce bilan est l’un des plus élevés de ces dernières années pour une seule journée. Lors de leurs deux dernières journées « très chargées », les gardes-côtes italiens avaient coordonné les secours de 3.791 migrants le 12 avril et de 2.850 le 13 avril.

En Italie, les gardes-côtes ont annoncé tard samedi soir avoir coordonné depuis leur quartier général à Rome le secours de 16 embarcations dans la seule journée de samedi, pour un total de 3.427 passagers recueillis.

En plus du patrouilleur français, les opérations de samedi ont mobilisé quatre navires des gardes-côtes italiens, deux navires de la marine italienne, deux cargos, deux navires de la police douanière italienne et deux remorqueurs.

La marine militaire a en particulier annoncé sur Twitter que sa frégate Bersagliere avait secouru 778 migrants et son patrouilleur Vega 675 autres.

Certains des migrants secourus sont attendus dans la nuit sur l’île italienne de Lampedusa, la plus proche des côtes africaines, tandis que la plupart des autres devraient arriver dimanche soir en Sicile ou dans le sud de l’Italie.

Des centaines de migrants sur les côtes italiennes

Selon les gardes-côtes italiens, le patrouilleur français devrait débarquer ses migrants dans un port de Calabre.

Plusieurs centaines de migrants, essentiellement africains mais aussi pour beaucoup syriens, débarquent ainsi chaque jour sur les côtes italiennes après avoir été secourus par la marine ou les gardes-côtes italiens.

À la suite d’une série de naufrages ayant fait plus de 1.200 morts en avril, les dirigeants européens réunis en sommet extraordinaire le 23 avril ont décidé de renforcer la présence de l’UE en mer en triplant le budget de l’opération Triton, qui était jusqu’alors de 3 millions d’euros par mois.

Coordonnée par l’agence européenne pour la surveillance des frontières Frontex, Triton a été lancée en novembre 2014 pour supplanter « Mare Nostrum », l’opération italienne de secours bien plus ambitieuse instaurée un an plus tôt.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP