Le journaliste syrien emprisonné Mazen Darwish primé par l’Unesco

Temps de lecture: 1 min

L’Unesco a attribué au journaliste syrien emprisonné Mazen Darwish son prix de la liberté de la presse qui devait être remis à sa femme à Riga dimanche soir pour la journée mondiale de la liberté de la presse, a annoncé l’organisation dont le siège est à Paris. Mazen Darwish , défenseur des droits de l’Homme et directeur du Centre syrien pour les médias et la liberté d’expression, est en prison depuis son arrestation avec deux de ses collègues, Hani Al-Zitani et Hussein Ghareer, le 16 février 2012 à Damas lors d’un raid des forces syriennes de sécurité.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une